Une femme, un destin, une Europe

de | mardi 27 mars 2018

8 mars – Journée internationale des femmes

 

Tout au long de sa vie, elle n’aura cessé de mener des combats. Elle a subi dans sa chair l’horreur de la guerre et les débordements humains sans limites dans l’atrocité.

Elle a survécu à l’enfer d’Auschwitz où elle a été déportée en 1944. À son retour, elle reprend les études et devient magistrate, un métier d’hommes à l’époque.
Simone Veil se fait une place au Ministère de la Justice et mène plusieurs missions dans les prisons insalubres en  France et en Algérie pour les réformer.

Elle a défendu ses convictions sociales et les droits des femmes en 1974, en France, en rédigeant et en faisant voter  la loi sur l’interruption volontaire de grossesse (IVG) en tant que Ministre de la Santé, face à la violence et aux machismes des minorités idéologiques.

Elle a fait face à un affrontement terrible. Des dizaines de milliers d’opposants allaient jusqu’à taguer le hall de son immeuble ou couvrir la voiture de son mari de croix gammées, un comble pour une femme qui a connu Auschwitz.

Finalement, la loi est adoptée, grâce au soutien des députés de gauche tandis qu’un tiers seulement de la droite l’avait soutenue.

Derrière ce visage se cache aussi une volonté de fer. En 1979, elle quitte le gouvernement français pour conduire la liste de droite aux élections européennes, au grand malheur de l’extrême droite, qui ne cesse de venir perturber ses « meetings ». Elle remporte l’élection et devient la première présidente du Parlement européen.

Simone Veil a toujours souhaité la réconciliation entre les peuples pour une Europe de paix, pour qu’elle ne se déchire plus jamais, avec plus de solidarité et de progrès partagés.

Cette grande dame nous a quittés en 2017 à 89 ans, mais son combat est toujours d’actualité. Nous devons célébrer ensemble cette date du 8 mars car elle représente les droits acquis jusqu’à présent et, continuer notre combat pour supprimer les violences faites aux femmes et les intimidations ou discriminations intolérables, afin d’évoluer vers une société humaniste et progressiste en faveur de l’autonomie des femmes.

Rendre un hommage posthume et obtenir une place méritée au panthéon pour une telle dame, la France ne pouvait pas faire moins pour honorer Madame Veil.

Si une Nation est capable d’une telle ferveur et d’un tel  remerciement à l’égard d’une personne exceptionnelle, montrons à notre tour que la relève se pérennise, que ses souffrances et ses combats ont fait évoluer l’humanité et que le 21ème siècle sera enfin le siècle de l’égalité « Homme-Femme ».

Rappelons-nous de Simone Veil ou d’autres femmes pionnières du féminisme, en célébrant ensemble ce combat.

Save Europe est solidaire de la journée de la femme.