Save Europe demande à l’administration

de | vendredi 30 octobre 2020

Save Europe demande à l’administration de prendre en charge les coûts dus au télétravail

Cela fait à présent plusieurs mois qu’une grande majorité du personnel de notre institution travaille depuis son domicile. Pour l’ensemble des États membres et à travers le monde, le télétravail a été une des mesures essentielles prônée par les gouvernements pour éviter la propagation du virus.

Cette nouvelle façon de travailler a montré des résultats positifs en matière de standards de performance qui ont amené les institutions à revoir leurs politiques futures. De plus, en matière de location immobilière, cela à des répercussions économiques conséquentes : durant cette période de télétravail qui dure déjà depuis plus de 7 mois, la consommation d’énergie des bâtiments a fortement chuté, ce qui représente un bénéfice financier considérable qui se chiffre en plusieurs centaines de milliers d’Euros.

Si la Commission a pu faire des économies importantes, c’est le contraire pour les collègues qui ont dû adapter leur environnement de travail en conséquence.

Les nouvelles dépenses pour les collègues sont les suivantes : des factures énergétiques en augmentation, l’acquisition ou l’incrémentation des connexions internet haut débit, l’acquisition de matériel de bureau autrefois fourni par l’institution, tel que l’achat de plus grands écrans (le petit écran du laptop n’étant pas adapté à ce type de travail sur le long terme), l’acquisition d’imprimante/scanner avec rames de papier et les cartouches (un kit HP coûte 150€), …..

Ces dépenses pèsent sur le budget familial et notre institution semble demeurer insensible à ce surcoût imposé à l’ensemble des collègues.

À titre de comparaison, le Parlement européen a octroyé à l’ensemble de son personnel une compensation forfaitaire pour couvrir ce type de frais dès le mois de mars.

Qu’en est-il à la Commission? Save Europe demande à notre Présidente d’emboiter le pas sur son homologue du Parlement européen.

 

Prenez soins de vous et de vos proches.