LE RAPPORT D’EVALUATION 2018 EST ARRIVE

de | vendredi 12 janvier 2018

L’information administrative 01/2018 https://myintracomm.ec.europa.eu/infoadm/fr/2018/Pages/ia18001.aspx

vous fait part du lancement du nouvel exercice d’évaluation conformément à l’art. 43 du Statut. Cet article 43 mentionne notamment le fait que : « …ce rapport indique si le niveau des prestations du fonctionnaire est satisfaisant ou non…. »

Cette mention se trouve dans la rubrique « Evaluation qualitative de la période par l’évaluateur » dans laquelle le niveau de performance générale est soit:

Satisfaisant

ou

Insatisfaisant

Vous êtes-vous déjà posé la question de ce que ces mots sous-entendaient ? Si la réponse est OUI, pas de problème. Mais si celle-ci est NON, alors nous vous proposons d’aller plus loin dans le Statut et de :

 

vous arrêter d’abord à l’article 44 et notamment au début de cet article :

Le fonctionnaire comptant deux ans d’ancienneté dans un échelon de son grade accède automatiquement à l’échelon suivant de ce grade, à moins que ses prestations n’aient été jugées insatisfaisantes dans le dernier rapport annuel visé à l’article 43. Un fonctionnaire accède à l’échelon suivant de son grade après quatre ans au maximum, à moins que la procédure établie à l’article 51, paragraphe 1, ne s’applique.

à l’article 51 ensuite : « Procédures de traitement de l’insuffisance professionnelle« . En effet, cet article  et notamment le point a)  prévoit :

a) le fonctionnaire qui, sur la base de trois rapports annuels consécutifs insatisfaisants tels que visés à l’article 43, ne fait toujours preuve d’aucun progrès dans ses compétences professionnelles est rétrogradé d’un grade. Si les deux rapports annuels suivants font encore état de prestations insatisfaisantes, le fonctionnaire est licencié.

Après cette lecture, nous sommes certains que vous ne verrez plus le rapport d’évaluation de la même façon.

Alors prêtez une attention particulière à l’évaluation effectuée et surtout ne croyez pas que la sélection d’une de ces deux cases reste sans conséquences…