Special “Agents contractuels”

de | mardi 6 novembre 2018

Special “Agents contractuels”

“A travail égal, salaire égal”dixit M. Juncker

 

Chers collègues Agents contractuels,

Alors que nous étions sur le point de mettre en page notre énième « prière » adressée à Monsieur Le Président, eu égard à sa grande discrétion face à nos nombreuses sollicitations et demandes d’entretien, tel le « Graal » surgi de nulle part, notre Président apparut  lors d’une réunion du dialogue social à laquelle Save Europe participait tout naturellement. Le sujet « Agents contractuels » fut mis sur la table.

 Nous avons de suite pensé à une bonne « blague » de l’Administration, la grande experte de surprises de dernière minute.

Il n’en est rien, Monsieur Juncker était bien là, disposé à nous écouter !!!

C’est à cet instant que nous avons compris que notre cher Président n’était pas correctement informé de la situation chaotique des ressources humaines au sein de son Administration !

 

Il a fait part de son étonnement, en apprenant que ses huissiers n’avaient pas tous le même statut.  De plus, il s’est étonné d’une différence de traitement entre le personnel du Parlement et la Commission dans l’interprétation du Statut !!

Il en va de même pour toute la politique du personnel depuis 2004 Monsieur le Président !

 

Devant notre Président, nous soulignons que :

 

–        Le problème résulte du tableau des effectifs et de l’interprétation faite par certains technocrates de l’Administration car les fonctionnaires et assimilés figurent sur des postes (temporaires ou permanents) et les agents contractuels sont uniquement comme considérés comme des « crédits » alors que la grande majorité sont affectés à des fonctions permanentes.

–        Cette politique encourage le dumping social et crée non seulement une disharmonie à tous les niveaux de nos institutions mais surtout encourage les Etats membres dans leur désir de déstabiliser l’Institution, tel un cheval de Troie !

–        Outre le fait qu’elle soit très coûteuse, cette politique du personnel est devenue humainement et techniquement ingérable.

–        Comme mentionné lors de la rencontre en objet par notre représentant de Luxembourg, les problèmes s’accumulent malgré toutes les mesures engrangées.

 

Nous avons été rassurés d’entendre Monsieur Le Président rappeler notamment:

 

–        Son combat incessant pour la lutte « à travail égal, salaire égal ».

–        Le problème dexcès d’externalisation.

–        Les méthodes de sélection inadaptées.

 

En conclusion à cette rencontre, sur base des propos énoncés par notre Président, Save Europe suggère une évolution de la situation actuelle du personnel en prenant des décisions (Dispositions générales d’exécution – DGE) sur base des articles du Statut sans pour autant devoir l’ouvrir.

 

A titre d’exemple et, sans prendre position sur les modalités de mise en œuvre, l’Institution pourrait titulariser (nommer sur des postes permanents) des collègues agents contractuels qui ont plus de cinq ans d’ancienneté, lorsque ceux-ci :

 

–        Ont réussi des tests qui sortent de la même base de données que celle utilisée pour les concours de fonctionnaires.

–        Ont démontré avoir été aptes à occuper les fonctions sur une activité et un poste permanent.

 

Dans une Europe où la culture des différences risque de nous anéantir, nous demandons à Monsieur Le Président, de jouer cette dernière carte pour rappeler à tout le personnel pour les années à venir, l’honnêteté de ses nobles pensées. Nous l’en remercions d’avance.

Chers collègues, nous avons été témoins du fait que le dossier des agents contractuels est un dossier prioritaire pour Monsieur Juncker et Monsieur Oettinger.

 

C’est maintenant que vous, agents contractuels, avez une carte à jouer :

 

EN VOTANT LISTE 3

 

EN VOUS MOBILISANT LE MOMENT VENU – POUR NE PAS LE REGRETTER PLUS TARD