Nomination nouveau secrétaire général

de | mardi 3 avril 2018

Chers collègues, Nous vous prions de prendre connaissance de la note que nous avons adressée ce 14 mars à M. Juncker, Président de la Commission.

 Bruxelles le 13 mars 2018

 N/Ref : 2018/047

NOTE A L’attention de Monsieur Juncker,

Président de la Commission européenne

Monsieur le Président,

C’est avec stupéfaction que nous apprenons, par la presse internationale, la double nomination de votre chef de cabinet aux postes de secrétaire général adjoint et secrétaire général, le tout, en l’espace de 8 heures.

Nous désirons partager avec vous un des commentaires reçus parmi d’autres « Les collègues agents contractuels (AC) saluent cette nomination avec satisfaction. Nous sommes certains à présent que cette nouvelle procédure sera légitiment utilisée en ce qui nous concerne, par une titularisation immédiate et sans test au préalable comme  ce fut le cas pour M. Selmayr. »

Cet exercice de titularisation serait d’autant plus facile à réaliser pour les AC, qui ne doivent plus démontrer leurs compétences professionnelles, et leurs capacités à exercer avec le plus grand professionnalisme des fonctions et des responsabilités toujours plus importantes.

Nous continuons à prendre bonne note de l’esprit de votre communication à connotation éthique de campagne électorale et de mi-mandat; à savoir, un rappel à la lutte contre toutes discriminations, pour une égalité entre homme et femme, et une équité de salaire à compétence et travail équivalents.

Nous espérons dans ce nouveau contexte, avec un esprit d’ouverture et d’interprétation pragmatique de notre Statut, la situation des AC ne pourra que s’améliorer, certainement tenant compte des promesses et espoirs formulés dans les suggestions de Mme Georgieva et M. Oettinger.

Force est de constater que cette décision démontre l’ouverture de votre administration à trouver des solutions pragmatiques en respect du Statut; nous ne pouvons imaginer le contraire. Il serait totalement dommageable de recourir à nouveau à des actions syndicales pour obtenir un mandat de votre part auprès de l’Administration en vue de proposer un exercice de titularisation en bonne et due forme.

En conclusion, et afin de ne plus perdre de temps, nous souhaiterions VOUS rencontrer personnellement et de manière constructive une première fois depuis le début de votre mandat.

Nous restons à votre disposition pour toute information complémentaire, et ce indépendamment de la manière (in)formelle de nos prochains échanges pour aller de l’avant.