Enquête d’opinion sur les espaces collaboratifs flexibles

de | mercredi 24 mars 2021

Enquête d’opinion sur les espaces collaboratifs flexibles (« hotdesking ») imposés aux collègues, les premières DG à subir cela sont : la DG HR, EPSO, DIGIT, et SCIC, les autres vont suivre

 

La déclaration de la Directrice générale de la DG HR, à la suite de la réunion de direction du 18 janvier 2021, sur le déménagement des collègues de la DG HR vers le nouveau bâtiment « The One «  (107 rue de la Loi) organisé en « espace de bureaux dynamiques » « dynamic office space » (hotdesking) comme environnement de travail a surpris l’ensemble des organisations syndicales et professionnelles et tous les collègues, et ceci est d’autant plus inquiétant qu’aucune annonce ou même négociation n’a été communiquée aux représentants du personnel.

Ecoutez à partir de la minute 10 :

https://myintracomm.ec.europa.eu/DG/HR/news/Pages/DG-HR-management-meetings-debrief-18-January-2021.aspx

« Nous ne pouvons pas consulter notre personnel sur le lieu où nous allons, la décision est hors de notre portée ».

 Cette décision unilatérale de la Directrice générale de la DG HR est inacceptable non seulement pour toutes les Organisations Syndicales et Professionnelles mais également pour tout le personnel de cette direction générale. Il faut aussi signaler que la prise d’une décision d’une telle ampleur en plein pandémie est loin d’être le plus convenable en termes de réflexion sereine sur l’avenir de notre institution.

Toutes les OSP sont en faveur d’une approche basée sur le Dialogue et l’implication du personnel concerné. 

À ce stade nous ne pouvons que constater une dissonance totale entre les propos du Commissaire Hahn lors de la rencontre qu’il a eu lieu avec tous les organisations syndicales et professionnelles ainsi que les comités locaux du personnel et le comité central du personnel, les CLP/CCP, le 12 janvier 2021.

Lors de cette rencontre dans son discours introductif il nous a confirmé : …’understands the needs for an effective social dialogue’.  Mais aussi …. ‘and reassures the concern of the Institution to care about people.’

et les actions / positions de la DG HR  sont:

https://myintracomm.ec.europa.eu/DG/HR/Staff/Pages/faq-hr-on-the-move.aspx

Will the unions be consulted on the move?

Formally, unions do not need to be consulted when DGs move to new buildings. It is important to underline that DG HR is committed to making this new way of working a success and it has therefore prepared a range of workshops to involve staff in the change management process.

Nous sommes tous d’accords qu’une évolution de l’environnement de travail apparaît nécessaire dans le cadre du développement du télétravail (décision de la HR qui est encore attendue à ce jour) et de certaines restrictions budgétaires.

Ceci étant dit, cette évolution ne peut se faire sans consultation du personnel concerné et encore moins sans prendre en compte le bien-être du personnel.

 

Si nous nous basons sur la Communication  de la Commission sur L’environnement de travail de demain à la Commission européenne  du 16 octobre 2019 (C(2019) 7450 final) celle-ci affirme qu’il convient de s’« efforcer de créer au sein de la Commission un environnement de travail offrant aux membres de notre personnel hautement qualifié et motivé les meilleures possibilités de travailler efficacement, en collaboration avec les collègues et les parties prenantes externes, en leur permettant de concilier leurs vies personnelle et professionnelle de manière saine, durable et équilibrée. »

Pour rappel, « le bureau dynamique, ou flexible, est un concept par lequel le nombre de personnes dans le service concerné dépasse la quantité de postes de travail normalement disponibles, et qui ne sont pas attribués nominativement. (…) En effet, le bureau dynamique peut être aménagé tant en bureau paysager qu’en bureau individuel ou partagé, en tout ou en partie. Chaque jour l’employé choisit son poste, en fonction des disponibilités et/ou de ses besoins et/ou selon les nécessités du service.[1]. » Dans le cas actuel, l’administration prévoit un aménagement en bureau dynamique collaboratif (open space), donc sans bureaux individuels et sans l’attribution nominative des postes de travail. Ceci entraîne aussi une politique de “clean desk”, c’est à dire l’obligation de dégager la table complètement avant de partir, et l’élimination des espaces de rangement (tiroirs, placards, etc.), remplacés par un petit casier à l’entrée. Par conséquent, aucune personnalisation de l’espace ne serait en principe possible.

Nous pouvons souligner, que deux importants principes sont en particulier affirmés dans la communication sur l’environnement de travail de demain :

–          PRINCIPE 8. Avant de prendre une décision sur un aménagement de bureau particulier, les directions générales, les services et les équipes devraient bénéficier de conseils et d’une aide pour examiner les options et choisir le meilleur aménagement pour leur travail.

–          PRINCIPE 9. Le personnel concerné devrait être associé tout au long du processus de conceptualisation et de mise en œuvre du nouvel espace de travail.

Malheureusement nous faisons le triste constat que ni la DG HR ni les autres DG concernées n’ont consulté leur personnel, ou/et l’organisme paritaire chargé de défendre les intérêts du personnel dans une telle situation, c’est-à-dire,  le Comité de prévention et de protection du travail.  Cela est d’autant plus regrettable car c’est en violation non seulement avec les engagements de la Commission mais aussi du droit belge relatif au code pour la prévention et la protection au travail (articles II.8-1 à II.8-3 : http://www.ejustice.just.fgov.be/cgi_loi/change_lg.pl?language=fr&la=F&table_name=loi&cn=2017042827 ).

Par conséquent, les OSP en front commun vous proposent une consultation du personnel afin de vérifier l’enthousiasme, annoncé notamment par La directrice générale de la DG HR, des collègues des directions générales qui seront affectés par ce nouveau projet d’ espaces collaboratifs flexibles.  Cet exercice sera également proposé aux collègues d’autres directions générales qui seront mis devant le fait accompli et qui vont aussi être touchés par un tel projet.  Nous analyserons vos réponses et les utiliserons pour défendre vos droits lors des négociations avec l’administration.

 

Les collègues des DG « HR, EPSO, DIGIT et SCIC » vont recevoir dans les prochaines heures un lien EUsurvey afin qu’ils puissent participer à l’enquête. Dans les prochains jours les collègues les DG pour lesquelles un passage en Flexidesking est annoncé, recevront également un lien. À chaque nouvelle annonce de déménagement, nous enverrons un lieu EUsurvey afin que tous les collègues puissent s’exprimer sur la situation et partager leur vécu.

 

———

[1] Projet de manuel de conditions d’hébergement des services de la Commission – Partie 3, 30 mars 2015, page 3

 

Protection des données à caractère personnel

Les réponses à cette enquête sont sur base volontaire et seront collectées de manière anonyme. Aucun lien ne sera établi entre les réponses et une quelconque information qui pourrait éventuellement permettre l’identification de leur origine

[1] Projet de manuel de conditions d’hébergement des services de la Commission – Partie 3, 30 mars 2015, page 3